Foulard - série limitée

Étole / Paréo Grand Prix

280,00€

Des illustrations en cascade, chaque élément essentiel au circuit de Monaco est présent sur ce châle : les différents modèles de voiture pour chaque Grand Prix (électrique, historique et de formule 1), les commissaires de piste, cruciaux sur ce circuit exigeant, les pilotes, indispensables, symbolisés par les casques, les drapeaux, majeurs, gages du bon déroulement de la course et les bouteilles de champagne, incontournables, pour célébrer la victoire !

Un dessin élégant et exclusif limité à 100 pièces, créé pour le Grand Prix de Monaco et pour Monoïkos 1297.

Une étole 100% coton qui pétille !

  • Textile : 100% coton
  • Dimension : 140 x 140 cm  | Cousue main, les dimensions de cette étole peuvent légèrement varier.

Livraison gratuite en France (5 à 6 jours) & Monaco 24h

Quantité:

UNE ILLUSTRATRICE ENTHOUSIASTE

Bercée par le soleil et les plages du sud-est de la France, cette jeune illustratrice a grandi la tête remplie de couleurs pop ! Aujourd'hui, elle vit à Paris où les ondes estivales de son enfance influencent sans cesse son travail et sa bonne humeur. Après avoir fait ses preuves pour d’autres grandes marques, elle a accueilli une collaboration avec Monoïkos 1297 avec enthousiasme.

Une note d'histoire

Le Grand Prix de Monaco est une des plus anciennes et une des plus prestigieuses courses au monde.

Créé en 1929 par Antony Noghès, le circuit de Monaco, dessiné en pleine ville, a conservé presque intégralement son tracé d'origine, une piste étroite et sinueuse, ce qui en fait l’un des circuits les plus exigeants du calendrier du Championnat du Monde de Formule 1.

C’est à Monaco que naît la pole position ! Jusqu’en 1933, les grilles de départ étaient déterminées par un tirage au sort. Or, à Monaco, où il est difficile de doubler, ce système n’était pas très juste. Antony Noghès a alors proposé de tenir compte des meilleurs temps réalisés pour déterminer la grille de départ et suggéré aussi que la première place se situe à droite, sur la première ligne. 

Le Grand Prix de Monaco est aussi le premier Grand Prix à avoir adopté officiellement en 1934 le drapeau à damiers (inspiré par celui utilisé à Indianapolis) et c’est seulement trois ans plus tard, en 1937, que ce drapeau est intégré dans le code sportif international de l’AIACR et est devenu le symbole universel de la victoire.

Le circuit de Monaco mesure 3.367 Km.

Le départ se fait du port Hercule, puis il serpente dans les rues de Monte-Carlo et de La Condamine, enchaînant les virages serrés au milieu de rails de protection : la piste est étroite et exigeante et rend les dépassements difficiles. 

Après la ligne de départ, les pilotes remontent le boulevard Albert Ier et se pressent dans le premier virage à droite de « Sainte Dévote », lieu de nombreux accrochages dans le premier tour. Ils entament ensuite la montée très raide de «Beau-Rivage» jusqu'au gauche-droite très serré du «Casino». De là, les pilotes redescendent jusqu'au virage à droite de «Mirabeau», puis vient l'épingle à gauche «Grand Hôtel», virage le plus lent du championnat. La section « Portier » conduit ensuite à la mer et les pilotes passent dans le tunnel qui mène à la chicane près du port. À la sortie du tunnel, section la plus rapide du circuit, les monoplaces frôlent les 300 km/h. Après une courte ligne droite sur le quai des États-Unis, vient le virage à gauche du « Bureau de Tabac », la section gauche-droite de la Piscine, puis une épingle très difficile à droite à « La Rascasse ». Les pilotes abordent enfin le virage « Anthony Noghès » avant la ligne des stands et l'arrivée.

Il s’agit certainement d’un des circuits les plus exigeants du calendrier du Championnat du Monde de Formule 1. C’est le Grand Prix le plus glamour, le plus prestigieux, le plus populaire et surtout celui que chaque pilote et chaque équipe veulent gagner !

Une Étole d'exception

Les étoles Monoïkos 1297 sont 100% coton et fabriquées en France.

Le détail faisant la différence, notre exigence de qualité passe par des finitions parfaites, réalisées par des artisans formés à l’excellence pour la confection :

Le roulottage, un ourlet délicat réalisé à la française, de l’envers vers l’endroit est fait à la main.

La boîte noire, comme les pneus des voitures, est fabriquée en Principauté en papier certifié FSC issu de forêts gérées de manière responsable.

L’étole-paréo Grand Prix fait partie de la collection éphémère « Grand Prix », une étole d’une légèreté,
d’une finesse et d’une douceur extrême qui illustre en dessins un évènement majeur de la Principauté de Monaco.

Le coton

Le coton de ce vêtement a été soigneusement choisi.

Le coton est une fibre naturelle, végétale et une des fibres les plus anciennes et une des plus utilisées au monde.

Comme la plupart des fibres naturelles, le coton est un matériau respirant. Il a pour particularité de ne pas tenir trop chaud en été et d’être très agréable en hiver. Une étole en
coton ne s’imprègnera pas de votre sueur et restera toujours très confortable à porter. 

Afin d’en préserver la qualité durablement, nous vous recommandons de laver cette étole avec une lessive douce à 30°C ou mieux encore laver à la main avec une cuillère à café de vinaigre d’alcool blanc et laisser sécher à plat ou de confier son entretien à un spécialiste.

Récemment consulté